Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 06/10/20

Regain de "pilules empoisonnées".-

La pandémie et ses conséquences ont généré un surcroît de dispositifs anti-OPA, les grands groupes se méfiant de l'impact potentiel de la crise sur leur cours de Bourse, susceptible d'aiguiser l'appétit de certains concurrents. Entre mars et juin, 45 entreprises états-uniennes cotées ont mis en place une "poison pill", selon une étude universitaire, un record depuis 20 ans.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top