Retour Fil d'actualités économiques | Publié le 05/11/20

Résistances au télétravail.-

Le télétravail généralisé imposé par l'exécutif est moins suivi par les employeurs que lors du premier confinement. Le ministère du Travail fait pour l'heure de la pédagogie mais menace de passer "à la vitesse supérieure" à compter de la semaine prochaine. Dénonçant des consignes floues, l'UIMM déplore que soient déjà survenus des contrôles et des sanctions de l'Inspection du travail. Si le protocole sanitaire s'est vu réfuter toute valeur législative par le Conseil d'Etat le 19 octobre, le Code du Travail impose à l'employeur d'évaluer les risques et de les prévenir, au risque de s'exposer à une amende de 3.750 euros minimum et jusqu'à 10 ans de prison.

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Suivez-nous !

Top